Architecture arménienne Հայ ճարտարապետություն Armenian architecture 
Армянская архитектура








Crépis, krépis



Accueil du site

Index des termes du glossaire


Notes préliminaires




                    
Terme d’architecture grecque antique désignant la plateforme à gradins (à degrés, à marches), souvent au nombre de trois, qui sert de soubassement* à des édifices du culte. Ce dispositif se maintient en Arménie après l’adoption du christianisme, sous une forme réelle ou imitée, dans quelques églises mémoriales ou martyriales d’une grande importance, comme Tekor, Érérouyk, Zvartnots, et au pied des monuments à stèle crucifère*. Son souvenir se perpétue à travers les siècles sous la forme résiduelle des marches disposées au bas des murs (sur leur face extérieure) de presque toutes les églises d’Arménie.


A) Basilique d'Érérouyk (c.vie s.). Vue du sud-ouest. L'église s'élevait sur une plateforme à cinq ou six marches (gradins, degrés), ou plutôt sur  son imitation:  le pourtour de la plateforme  rocheuse était muni de rangs de gradins de façon à créer l'impression d'une crépis bâtie.
B) Garnahovit (viie s.). Façade occidentale. Les trois marches qui élargissent (et renforcent partiellement) le bas des murs ne sont plus qu'une réminiscence de la crépis.
                          
                                


 












Collectif © 2019 AHA