Architecture arménienne Հայ ճարտարապետություն Armenian architecture 
Армянская архитектура








Cellier



Accueil du site

Index des termes du glossaire


Notes préliminaires




                    
A) Le principe du cellier à jarres enterrées constitue une tradition en Arménie où il est connu depuis l’Antiquité. En particulier au temps du royaume d’Ourartou (ixe-viie s. av. J.-C.), les entrepôts des citadelles comportaient des rangées de grandes jarres enterrées, destinées à la conservation de vin, de bière, d’huile et de céréales.
B) Ce principe se maintient au Moyen Âge et jusqu’à nos jours. Les monastères notamment possédaient des celliers, dans le sol desquels des jarres étaient enterrées aux mêmes fins de conservation de vin et de provisions.






A) Teïchébaïni / Karmir Blour (près d’Erevan, viie s. av. J.-C.).
Rangs de grandes jarres enterrées dans les entrepôts royaux d’une citadelle d’Ourartou. Photo d’après B. Piotrovsky 1970, pl. 11.

B) Monastère de Haghbat. La bibliothèque (xie-xiiie s.)
fut transformée au bas Moyen
Âge en cellier, avec l’insertion de nombreuses jarres dans son sol. Photo Hraïr Hawk Khatcherian.

                          
                                


 












Collectif © 2019 AHA